L’Art de la Pose est mon premier livre. Entre le témoignage, l’essai et le livre que j’aurais aimé trouver lorsque j’ai commencé à poser, il utilise l’activité de modèle photo comme loupe grossissante pour questionner notre rapport au corps et à l’image.

Il reste quelques exemplaires en version papier :

Le livre est également disponible en version numérique :

Synopsis :

Avec le développement du numérique, on observe de plus en plus de milieux créatifs alternatifs ; en même temps, nous sommes cernés d’images par un marketing omniprésent. Conséquence logique de ce contexte, on trouve de plus en plus de modèles photo pour les peupler. Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ?

Comment et pourquoi prendre la pose en photo, et qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont les clés de lecture qu’amène, en loupe grossissante, le regard que porte la société sur les modèles quant à notre rapport au corps et à l’image en général ? Et une bonne fois pour toutes : se montrer en photo, n’est-ce pas faire montre d’un narcissisme certain doublé d’une soumission totale aux codes du marché ?

En filigrane de son contenu entre guide pratique, étude sociologique et témoignage, ce livre tisse l’histoire d’un processus. Le processus du rejet de soi-même à son dépassement, en passant par son appréciation et son acceptation. Le processus de séparation des notions de corps et d’image du corps pour pouvoir replacer sa conscience en phase avec le premier sans la laisser se submerger par la préoccupation de la seconde. Le processus qui va de l’autodéfense plus ou moins instinctive contre les conditionnements induits parla société de consommation dans notre rapport au corps à la reprise de pouvoir sur celui-ci, à travers la catharsis, puis un emploi conscient de l’image pour trouver notre propre voix. Le processus de la validation externe à la légitimité interne. Celui qui nous pousse à chercher notre propre vulnérabilité pour en faire notre meilleur atout.

Dans la presse :

La Voix du Nord

Sur les blogs :

Joëlle Verbrugge
Droit et Photographie
Ilmi’
Dans ta cuve !
Clarisse Martorana
Osmophoria
Dame Ténébra