Lady Bryone (Poser)

blog-item

Nous nous sommes perdues dans la forêt, exprès. Angbryn Pixelse, Anaïs Novembre, et moi. Samhain approchant, l’automne commençait à étendre son manteau mordoré sur la forêt de Fontainebleau, mais pas tout à fait. Nous avons marché le long des voies, et Angbryn a changé mon visage tandis qu’Anaïs ramassait des baies aux vertus inconnues pour me les mettre dans les cheveux. Dans ma robe blanche Clara Maeda, je ne suis plus seulement fille de la forêt, je lui confie mon âme. Parfois je la cache sous une papuche cousue par Lorelyne, mais pour l’essentiel, je danse au milieu des ronces et des fougères.

« J’ai reçu la vie comme une blessure et j’ai défendu au suicide d’en guérir la cicatrice. » (Lautréamont, Les chants de Maldoror, 1869)

Leave a comment

Archive

Search